dernière mise à jour :
mercredi 8 avril à 21h35
La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde.
Paul Valéry
jeudi 2 avril
favicon www.jefklak.org Covid-19, la grève des loyers comme immunité collective, par Stefano Portelli (Napoli Monitor via Jef Klak 02/04)
Depuis quel­ques semai­nes, l’appel à une grève des loyers à partir du 1er avril s’est pro­pagé comme une traî­née de poudre. Lancée depuis divers gran­des villes des États-Unis, cette ini­tia­tive ren­contre actuel­le­ment un écho en Espagne et en Italie – et depuis peu en France. En effet, face à l’épidémie de coro­na­vi­rus, des mil­lions de per­son­nes sont actuel­le­ment confi­nées chez elles. Ne pou­vant tra­vailler, elles n’ont plus de reve­nus et in fine, ne sont pas en mesure de payer leur loyer. Mais plus qu’une mesure de survie pour les plus pré­cai­res, la grève géné­ra­li­sée des loyers affec­te­rait les reve­nus des grands pro­prié­tai­res et des grou­pes immo­bi­liers.
Traduit de l’ita­lien par Alèssi Dell’Umbria. Texte ori­gi­nal : « Covid-19, lo scio­pero degli affitti come immu­nità di gregge », Napoli Monitor, 29 mars 2020.
Source : Napoli Monitor via Jef Klak
Thème(s) : Coronavirus, Luttes sociales, Logement
la semaine précédente